Une nouvelle étude affirme que les personnes ayant un diagnostic de fibromyalgie souffriraient plutôt d’hyperparathyroïdie

Une nouvelle étude, présentée au congrès de l’American Association of Endocrine Surgeons (AAES), a révélé que presque toutes les personnes atteintes d’hyperparathyroïdie primaire et qui avaient également un diagnostic de fibromyalgie ont vu une amélioration des symptômes de cette dernière après la chirurgie parathyroïdienne.

« Cette découverte suggère que certaines personnes souffrantes de fibromyalgie ont en fait une hyperparathyroïdie non reconnue et peuvent donc être guéries par la chirurgie. » a commenté Kelly L. McCoy, de l’Université de Pittsburgh et coauteur de l’étude. « Les deux maladies ayant beaucoup de symptômes en commun, une confusion de diagnostic peut avoir lieu. », souligne la chercheuse.

Une étude présentée au congrès de l’American College of Rheumatology (ACR) en octobre 2013 avait déjà révélé qu‘une hyperparathyroïdie insoupçonnée était trouvée chez 10% des personnes ayant un diagnostic de fibromyalgie.

McCoy conclut donc qu’un dépistage de l’hyperparathyroïdie devrait être fait avant de poser un diagnostic de fibromyalgie. Le Dr. Mira Milas de l’Université d’Oregon, qui agissait comme modérateur au congrès de l’AAES, a elle déclarée que toutes les personnes ayant potentiellement un diagnostic de fibromyalgie, indépendamment de l’évolution de leur traitement, devrait subir un test de dépistage de la hyperparathyroïdie.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *