La fibromyalgie, une maladie longtemps considérée comme imaginaire…

Paris (75), le 12 octobre 2014. Illustration sur les douleurs articulaires provoquées par des maladies comme la fibromyalgie.
Paris (75), le 12 octobre 2014. Illustration sur les douleurs articulaires provoquées par des maladies comme la fibromyalgie. © Maxppp / Philippe de Poulpiquet

Ce matin on s’intéresse à une maladie longtemps considérée comme imaginaire…

La fibromyalgie, qui associe notamment douleurs musculaires et fatigue chronique.

Une pathologie qui a eu du mal à être considéré comme une vraie maladie.

Des malades longtemps vu comme des hypocondriaques.

Pendant longtemps, la fibromyalgie faisait donc passer ceux qui en souffraient pour des malades imaginaires.

Mais c’est une maladie désormais reconnue par l’Organisation mondiale de la santé.

Nous verrons ce matin ce qu’est-ce que la fibromyalgie ?

Quels sont ses symptômes ?

Qui est principalement touché par cette pathologie mal connue ?

Comment la soigner ?

Quelles sont les pistes thérapeutiques non conventionnelles ?

Vous pouvez témoigner ou réagir à notre adresse [email protected]

Sur Twitter, avec le #grandbienvousfasse.

Et bien sûr au standard de France Inter.

01 45 24 7000.

Avec Patrick Giniès médecin anesthésiste au CHU de Montpellier

Cécile Barroux, souffrante de fibromyalgie, membre de l’association fibromyalgies.fr

Au téléphone : Georges Forestier, historien, spécialiste en littérature française éditeur des deux volumes de la Pléiade sur Molière

Partenariat Santé Magazine avec Aline Perraudin, directrice de la rédaction .

Advertisement
Advertisement
⬇⬇Abonnez-vous à la chaîne Youtube⬇⬇ ➡



Pour ceux qui ne comprennent pas la fibromyalgie n'ignorez pas ces symptômes mortels de la fibromyalgie La costochondrite, cause de douleurs thoraciques chez les patients atteints de fibromyalgie Le mystère de la fibromyalgie est enfin résolu! II Fibromyalgie La fatigue liée à la fibromyalgie est plus que la simple fatigue

Leave a Reply

Your email address will not be published.