lettre déchirante d’une femme Bristol qui souffre de fibromyalgie invalidante de la maladie

lettre déchirante d’une femme Bristol qui souffre de fibromyalgie invalidante de la maladie

Qu’est-ce qui se passe quand votre vie commence à démêler?

Pour 23 ans, Peyton Connor, qui a eu lieu en mai dernier quand elle a reçu un diagnostic de fibromyalgie.

La maladie chronique à long terme peut provoquer une sensibilité accrue à la douleur, la fatigue extrême, troubles du sommeil et la perte de mémoire.

Après l’effondrement au travail à la fin de 2015, plusieurs tests ont révélé qu’elle avait l’état, ce qui a complètement changé sa vie.

L’  état  peut handicaper, peut amener les gens à tomber dans l’ isolement. Certaines personnes atteintes perdent tout à fait leur vie sociale.

Ici, Peyton  stylos  une lettre déchirante à ceux les plus proches de lui.

Une lettre à mes Loved Ones (Ce que je veux vous saviez)

Chère famille, chers amis,

Tout d’abord, s’il vous plaît savoir combien Je t’aime. Je suis tellement reconnaissante que vous avez coincé autour et mis en place avec moi et toute la folie qui m’a entouré depuis que je suis mal.

Je ne pouvais pas obtenu par l’étape de diagnostic épuisante, et à travers toute l’incrédulité de ceux qui ne pense pas que j’étais malade sans votre soutien.

Bien que je les détrompé, vous avez aucune idée à quel point je souhaite qu’ils avaient raison – qu’il n’y avait rien de mal, et il était tout faire croire.

Je souhaite que je pourrais mettre en mots la façon dont le cœur véritablement brisé que je suis.

 

Sauf si vous avez été dans mes chaussures, vous ne pouvez pas comprendre combien il est pénible de  voir  tant d’occasions arrachera de vous, tant de rêves partis, avant même eu la chance de saisirons.

C’est une  douleur  qui est à la fois physique et mentale – un mal dans ma tête et dans mon cœur.

La vie jette ces choses à nous pour une raison, et nous devons trouver un moyen de survivre, mais cela ne fait pas une chose facile à faire.

Nous nous adaptons à la situation que nous sommes, parce que nous devons. Il est le seul choix que nous avons, de continuer.

 

Non seulement je suis le cœur brisé, je suis en colère. Qui ne serait pas?

Nous nous demandons pourquoi nous, pourquoi moi, mais il n’y a pas de réponses à ces questions.

Pensez à eux trop longtemps et vous allez devenir fou. Il ne démarre pas comme une sorte de feu vif de la colère, mais il se consume.

Assez que vous ne vous sentez pas au premier abord. Mais il ajoute une couche. Et un autre. Et un autre. Jusqu’à ce que tout est embourbé dans la haine.

Cette maladie est comme un voleur, mais il est un voleur intelligent. Ce voleur sait mieux que de venir et voler tout en un seul coup.

Ce serait trop facile, trop sensible, et il serait plus trop tôt.

 

 

Au lieu de cela, ce voleur est particulièrement prudent. Il se cache dans l’ombre, de prendre les choses une à la fois, de sorte que dans un premier temps vous ne remarquez même pas.

Vous brossez avec un haussement d’épaules lorsque vous remarquez la secousse démarrage au hasard. Vous ignorez que grincement de la douleur qui est toujours au même endroit et ne semble pas changer.

Vous riez de la perte de mémoire, et vous dissimuler le fait que vous avez des accidents – blagues à garder vos jambes croisées lorsque vous toussez à l’avenir. Vous continuez.

Et parce que vous continuez, vous pousser à travers tous les démons tirant à vous, les gens pensent que vous êtes bien. Vous réaffirmez cette croyance en leur disant à nouveau, oui, en effet, vous êtes bien.

Quand ils expriment leurs préoccupations que vous leur dites de façon convaincante qu’il est juste un rhume, une touche de la grippe, que le temps du mois. Vous mentez pour cela. Parce que dans la vie nous enseigne que la façon de continuer à avancer.

 

Et quand vous vous trouvez croire le mensonge, alors et seulement alors quand le voleur frappera.

Il rassemblera toute sa collection, avec quelques nouveautés qu’il trouva couché autour de votre corps, et il partira. Il ne manquera pas de débrancher quelques fils, et à court fusible quelques prises de courant dans votre esprit avant qu’il aille.

Et c’est quand la réalité vous frappe. Tout à coup, vous n’êtes pas la personne que vous l’habitude d’être, et qui vous êtes est maintenant un étranger pour vous.

Se retrouvant face à face avec un imposteur dans votre cerveau, après 23 ans de solitude, de contrôle … est terrifiant.

Il est bien ancrée en vous pour lutter contre cet imposteur. Nous ne voulons pas laisser des étrangers prendre le contrôle. Mais ils sont beaucoup plus forts que nous.

Nous essayons de lutter contre l’imposteur, pour les médicamenter à la soumission, pour les parler de leur position. Nous essayons de penser positif, nous exerçons, et l’ alimentation, et changer des parties de nous – mêmes dans l’espoir de  conduire l’imposteur de notre esprit … mais la plaisanterie est sur nous.

Ces changements sont juste sa façon subtile d’obtenir une encore  plus ferme emprise sur nous. Nous avons joué dans ses mains.

Alors, que reste à faire pour nous, à l’exception d’ajuster, accepter les règles cet imposteur, ce voleur, a rendu nécessaire, et adapter à ces conditions.

Nous changeons notre vie, nous changeons nos habitudes, et nous dire adieu aux rêves que nous avons eu depuis l’enfance. Nous acceptons qu’il n’a pas été censé être.

Donc, tout ce qui reste, est de vous demander, mes proches, mes amis … d’accepter cela aussi. Acceptez le fait que ce que nous faisons est pas de choix, mais plus parce que nous avions pas le choix laissé faire.

Acceptons que nous ne sommes pas faibles, mais simplement épuisé toutes nos forces.

Acceptons que nous ne sommes pas paresseux, mais fatigué.

Et accepter que nous n’aimons pas ces changements plus que vous.

Mais, comme le montre l’histoire, nous sommes construits pour adapter. Nous avons donc fait.

Référence: http: //dailyhealthtip.co/heartbreaking-letter-from-a-bristol-woman-who-suffers-from-debilitating-disease-fibromyalgia/

Loading...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *