Les 1001 douleurs de la fibromyalgie

La fibromyalgie est une maladie difficile à diagnostiquer. Pourtant, elle est bien réelle, en témoignent les douleurs ressenties, qui, à la longue, fatiguent puis épuisent. Mais où les fibromyalgiques ont-ils mal exactement ? En fait, ils ont surtout mal partout !

 

Le diagnostic de fibromyalgie est difficile

La fibromyalgie est un syndrome douloureux diffus très difficile à diagnostiquer. Il n’existe pas de test biologique spécifique et très peu d’éléments objectifs pour poser le diagnostic. C’est ainsi que celui-ci repose avant tout sur un diagnostic d’élimination. C’est-à-dire qu’on essaye d’attribuer les douleurs à des maladies bien connues, comme à des rhumatismes, à des infections. Et ce n’est qu’en l’absence de raisons plausibles que l’on se tourne vers la fibromyalgie. Ce processus est très long et particulièrement pénible pour des personnes qui souffrent déjà depuis très longtemps…

Ensuite, le diagnostic repose sur deux critères :

    • Des douleurs musculo-squelettiques diffuses depuis plus de trois mois.
  • Une douleur à la palpation au niveau d’au moins 11 sites sur les 18 points prédéfinis.

Mais d’autres symptômes majeurs sont pris en compte, comme la fatigue, les troubles du sommeil, les troubles affectifs et émotionnels, la raideur matinale, les maux de tête, les signes digestifs.

La fibromyalgie, une maladie fréquente

La fibromyalgie touche 3 à 5% de la population française. Les personnes touchées sont beaucoup plus souvent des femmes et surtout des femmes jeunes : 75 à 80% des fibromyalgiques sont des femmes d’une trentaine d’années. Pourtant cette maladie peut survenir à tout âge, de l’adolescence à la ménopause, et chez des hommes aussi.

Loading...

Le point central de la fibromyalgie : la douleur

La douleur est le symptôme clé de la fibromyalgie. Mais cette douleur peut prendre différentes formes et se localiser, ou non, en de nombreux sites. Enfin, elle s’associe à de très nombreux autres symptômes, compliquant encore la situation et les difficultés des malades.

Ainsi, les douleurs dans la fibromyalgie peuvent être localisées ou diffuses. Elles sont chroniques, rebelles aux traitements, intenses et entrecoupées de poussées. Elles peuvent toucher les muscles, le rachis et les articulations périphériques.

Elles s’intensifient au toucher et à la pression et provoquent parfois une impression de gonflement et d’enraidissement matinal.

De nombreux facteurs sont susceptibles d’aggraver les douleurs, comme l’humidité, le froid, le stress, le surmenage et l’inactivité physique. D’autres améliorent les symptômes de la fibromyalgie, comme inversement, un temps sec et chaud, le repos, les bains chauds, etc.

A noter également que la peur de la douleur est un trait fréquent chez les fibromyalgiques. Elle contribue à augmenter cette douleur, la détresse et le handicap par évitement.

Les nobmreux symptômes accompagnateurs

De telles douleurs s’accompagnent d’une fatigue matinale et de troubles du sommeil.

Enfin, elles s’associent à toutes sortes d’autres symptômes : maux de tête, engourdissements des doigts, colite, syndrome des jambes sans repos, cystites, troubles au niveau des mâchoires, troubles de la mémoire, hypotension artérielle, sensibilité au froid, irrégularité du rythme cardiaque, etc.

Quelle est l’origine de la fibromyalgie ?

L’origine aujourd’hui généralement admise est une diminution du seuil de la perception de la douleur. Reste à comprendre pourquoi et par quel mécanisme…
Read more at http://www.e-sante.fr/1001-douleurs-fibromyalgie/actualite/872?page=0%2C1#7xljUQEqJYOS107k.99

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *